Le village d’Avlékété est un village situé en plein milieu d’une mangrove. Vous pourrez observer au fil de votre visite divers savoirs faire artisanaux. Il s’agit principalement d’activités de pêche, de séchage de poisson et de production de sel. Ces activités assurent l’essentiel du revenu des 1700 habitants du village et des îlots lacustres des alentours.

Afin de vivre des expériences inoubliables, partez en excursion accompagnée d’un guide touristique local. Vous pourrez circuler en pirogue le long des haies de mangroves, des cocotiers et des palmiers, découvrir la mare sacrée, les divinités vodoun et la forêt sacrée.

Des vacances de rêves vous attendent entre les ateliers de pêche et les dégustations de saveurs colorées.

Le projet « route des pêches »

Le littoral béninois est en lui-même un patrimoine inestimable essentiellement à travers les opportunités qu’offre l’exploitation de ce paysage marin aux potentialités extraordinaires. Ces ressources ont un impact certain sur le revenu national et peuvent accroître de manière véloce la part qu’a le tourisme sur le développement économique et social du Bénin.

Avec une superficie de 3589 hectares, la route des pêches impactera principalement 5 zones :

  • FIDJROSSE
  • TOGBIN
  • ADOUNKO
  • DJEGBADJI
  • HIO HOUTA.

Dix ans après la proposition de projet, la phase exécutive n’a vraiment pris forme qu’en 2014. Initialement, le principe du projet est une route touristique avec des véhicules légers. Il a été depuis lors été redimensionné et réadapté afin de faciliter la circulation de convois gros porteurs. Parallèlement à la voie prévue aux véhicules seront installés une chaussée et un passage piéton bitumé permettant de faire du jogging et même savourer les moments de calme passés dans ce coin de paradis. L’exécution du projet en est à sa seconde phase et permettra d’ici peu de doter le pays d’un atout touristique de taille.

À terme, il est prévu la création d’une zone touristique, entraînant la construction de 6000 chambres d’hôtel et de 7000 logements pavillonnaires (villas et appartements). D’autres réalisations telles que des installations de loisirs, des services de transports et de commerces sont également prévues. Cette zone balnéaire devrait également engendrer l’apparition de 23 000 emplois directs (230 000 indirects) et accueillir jusqu’à 95000 visiteurs par jour. La route des pêches permettra de faire monter le nombre de touristes visitant le Bénin à près de 400 000 touristes par an.

Et n’oubliez pas, pour tous vos projets de voyage, des possibilités infinies s’offrent à vous avec notre solution Wezôn.